Skip to content

DEFAULT

8 thoughts on “ Ah! Mes Amsi...Pour Mon Âme (Act II) - Alfredo Kraus - Airs Dopéras / Opera Arias / Opernarien

  1. L’Opéra Comique de Paris a eu la judicieuse idée d’inscrire à son programme de fin de saison un ouvrage méconnu de Charles Gounod, La Nonne sanglante, alors même que l’on célèbre le bicentenaire de la naissance du compositeur le 17 juin Il en est des commémorations comme de nombreux évènements dans le domaine de la musique classique: soit on réalise une.
  2. Edita Gruberova, Gustav Kuhn, Munich Radio Orchestra, Delibes, Meyerbeer, Gounod, Thomas, Donizetti, Rossini - Gruberova: Italian and French Operatic Arias - Amazon 4/4(1).
  3. Rodolfo asks her to tell him who she is. She replies that she is called Mimì, but her real name is Lucia (“Mi chiamano Mimì”). She embroiders, and lives alone, but she has her dreams too; when April comes, the first sun is hers, and she loves the perfume of the budding flowers.
  4. Chacun de ses airs, d’injonction, de mise en garde, de compassion surtout au II quand sa fille est humiliée, rabaissée par la cour du prince et par la princesse étrangère (qui n’a rien pour elle sauf sa suffisance haineuse) est d’une rare justesse.
  5. Créé en , cet opéra comique a pour livret un texte de Paul de Musset reprenant la pièce de son frère Alfred. Ouvrage resté dans l'ombre, il est ici remonté par le metteur en scène Thomas Jolly et dirigé par Laurent Campellone. Dans le rôle-titre, la jeune et charismatique Marianne Creb.
  6. Jan 21,  · This revival of Opera North's production of Madama Butterfly, which first appeared at Leeds Grand Theatre in , retains several of the original singers, with Anne Sophie Duprels as Cio-Cio-San, Peter Savidge (Sharpless) and Ann Taylor (Suzuki). It still 4/4.
  7. A vaincre mes remords et mon cœur est absous. Didon ayant le bras gauche posé sur l’épaule d’Ascagne, de façon que sa main pend devant la poitrine de l’enfant, celui-ci retire en souriant du doigt de la reine l’anneau de Sichée, que Didon lui reprend ensuite d’un air distrait et qu’elle oublie sur le lit de repos en se levant.
  8. Dans les derniers mois de sa vie, Janáček venait quasiment d’achever un opéra d’après les Souvenirs de la maison des morts, enracinant ainsi sa dernière grande oeuvre dans la littérature russe. Le musicien de théâtre que fut Janáček clôtura ainsi le cycle de ses oeuvres par .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *